Le calendrier des formations de diagnostic immobilier et informatique

 

Générer mon devis

Localiser le centre de formation EBTP - hebergement et transportTransports et Hebergement


Votre devis est vide

DPEI  sans MentionDPEI 3jrs SANS Mention programme diagnostic performance energétique individuel

DPEI  3jrs SANS Mention programme diagnostic performance energétique individuel

Objectif de la formation

Être capable de réaliser un DPE (diagnostic de performance énergétique) sur les ouvrages suivants :
- Maison Individuelle à usage d’habitation (MI) et certains petits tertiaires.

Effectif 12 à 15 stagiaires
Durée 3 jours (24 heures) Calendrier Calendrier des formations
Coût 750,00 € H.T. (T.V.A. 20%)
Public Tout public
Autre(s) stage(s) pouvant être associé(s):

Détails :
- Rappel de la terminologie, et révision des connaissances de base en thermique(déperditions, renouvellement air, fuites, apports solaires, …),
- Le cadre réglementaire : textes de référence, réglementation en vigueur, RT 2012 au 1er janvier 2013* (*28 octobre 2011 pour les bâtiments à usage d’habitation en zone ANRU et logements sociaux),
- Résistance thermique (coef U) des matériaux composant l’enveloppe du bâtiment (planchers, murs, parois de baie,..),
- Méthodologie de calcul de la performance énergétique intégrant les éléments tels que les installations de chauffage et de refroidissement, les installations d'éclairage, l'emplacement et l'orientation du bâtiment, la récupération de la chaleur, etc...,
- Rapport type de diagnostic et réalisation d’études de cas pratiques,
- Logiciel d’aide aux levées techniques sur site jusqu’à l’édition du rapport de mission DPE I (émission d’un rapport selon un scénario exemple de mission).

Contrôle :
- Q.C.M d’évaluation et correction contradictoire.
- Logiciel d’aide aux levées techniques sur site jusqu’à l’édition du rapport de mission DPE I (émission d’un rapport selon un scénario exemple de mission).
- Rapport type de diagnostic et réalisation d’études de cas pratiques,
- Logiciel d’aide aux levées techniques sur site jusqu’à l’édition du rapport de mission DPE I (émission d’un rapport selon un scénario exemple de mission).
 
QCM :
Contrôle d’acquisition de connaissances Documents délivrés
- évaluation des connaissances acquises par le stagiaire (QCM).
- Présentation d'un logiciel d’aide aux levées techniques sur site jusqu’à la publication d’un rapport de mission.
Pré requis : Pré requis formation:
Des connaissances générales du bâtiment sont recommandées.
Avoir une bonne expression orale et écrite du français, et maîtriser l’outil informatique (Word, Excel).

Pré requis éligibilité aux examens de certification:
Diplôme Bac+2 dans le domaine des techniques du bâtiment ou Titre RNCP équivalent ou Apporter la preuve par tout moyen (Une attestation sur l'honneur) d'une expérience professionnelle de 3 ans de technicien ou agent de maîtrise du bâtiment ou dans des fonctions de niveau professionnel équivalent dans le domaine des techniques du bâtiment.
Pédagogie
Théorie Cours et exercices appuyés sur support informatique et papier.
Moyens matériels  Ordinateurs, vidéo projection.
Moyens humains  Formateur intervenant qualifié pratiquant, ayant exercé dans le domaine.
Documentation Un support de cours papier format "A4" relié, d’excellente qualité tout en couleurs reprenant l’essentiel de la formation est remis au stagiaire.
Programme
Contenu de la formation Programme de formation DPE I (Sans Mention)
1. Les généralités sur le bâtiment :
– la typologie des constructions, les bâtiments, les produits de construction, les principaux systèmes
constructifs, les techniques constructives, notamment les différents types de murs, de toiture, de
menuiseries, de planchers, de plafonds, leur évolution historique et leurs caractéristiques locales ;
. .
– les spécificités des bâtiments construits avant 1948, notamment en termes de conception architecturale et
de caractéristiques hygrothermiques des matériaux.
2. La thermique du bâtiment :
– la thermique des bâtiments, notamment les notions de thermique d’hiver et d’été, de prévention et de
traitement des désordres thermiques ou hygrométriques sur les bâtiments ;
– les grandeurs physiques thermiques, notamment la température, les degrés jours unifiés, la puissance, les
énergies primaire et secondaire, le flux thermique, la résistance thermique, la conductivité thermique, la
capacité calorifique, l’inertie thermique, les pouvoirs calorifiques supérieur et inférieur, la notion
d’émission de gaz à effet de serre ;
– les différents modes de transfert thermique : conduction, convection (naturelle et forcée), rayonnement ;
– les principes des calculs de déperditions par les parois, par renouvellement d’air ;
– les principes de calcul d’une méthode réglementaire ainsi que les différences pouvant apparaître entre les
consommations estimées et les consommations réelles compte tenu notamment de la présence de scenarii
conventionnels ;
– les sources de différence entre les consommations conventionnelles et mesurées.
3. L’enveloppe du bâtiment :
– les matériaux de construction, leurs propriétés thermiques et patrimoniales, notamment pour des matériaux
locaux ou présentant un faible impact environnemental et leur évolution historique ;
– les défauts d’étanchéité à l’air et de mise en oeuvre des isolants ainsi que les sources d’infiltrations d’air
parasites ;
– les possibilités d’amélioration énergétique et de réhabilitation thermique de l’enveloppe du bâtiment et
leurs impacts potentiels, notamment sur les besoins en énergie du bâtiment, ses émissions de gaz à effet de
serre et sur les changements hygrothermiques des ambiances du bâtiment.
4. Les systèmes :
– les réseaux de chaleur, les équipements techniques, notamment les principaux équipements individuels de
chauffage, de climatisation et de production d’eau chaude sanitaire utilisant différentes sources d’énergie ;
– les principaux équipements de ventilation : simple et double flux ;
– les principaux équipements individuels utilisés pour contrôler le climat intérieur ;
– les défauts de mise en oeuvre des installations et les besoins de maintenance ;
– les technologies innovantes ;
– les notions de rendement des installations de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire ;
– la mise en place d’énergies renouvelables ;
– les possibilités d’amélioration énergétique et de réhabilitation thermique des systèmes et leurs impacts
potentiels, notamment sur les besoins en énergie du bâtiment, ses émissions de gaz à effet de serre et sur
les changements hygrothermiques des ambiances du bâtiment.
5. Les textes réglementaires :
– les textes législatifs et réglementaires sur le sujet, notamment les différentes méthodes d’élaboration des
diagnostics, la liste des logiciels arrêtée et pouvant être utilisés ;
– les notions juridiques de la propriété dans les bâtiments et les relations légales ou contractuelles entre les
propriétaires du bâtiment, les propriétaires des locaux à usage privatif, les occupants, les exploitants et les
distributeurs d’énergie ;
– la terminologie technique et juridique du bâtiment, en rapport avec l’ensemble des domaines de
connaissance mentionnés ci-dessus. »
–évaluer la consommation d’un bâtiment par une au moins des méthodes réglementaires de consommations estimées et est capable de déterminer les données d’entrée de cette méthode ;
– sait évaluer la consommation d’un bâtiment par la méthode des consommations relevées et est capable de déterminer les données utiles dans les factures et les utiliser ; »
Documents délivrés
Attestation de formation stipulant date de présence au stage et avis concernant réussite
avec succès ou pas des examens (Après contrôle entre les compétences attendues et observées).
Remarque : Formation Obligatoire :
Attestation de formation d'au moins 3 jours datant de moins de 18 mois précédent l'évaluation.
Téléchargement :

télécharger la fiche formation
Fiche DPEI sans Mention